Voici un type de méditation très puissant que je recommande aux personnes qui ont déjà une certaine pratique de la méditation respiratoire avec les yeux fermés.

Asseyez-vous à l’extérieur dans un endroit confortable

Asseyez-vous à l’extérieur dans un endroit confortable, dans une position confortable, avec la colonne vertébrale droite et haute. Si possible, asseyez-vous de manière à être directement tourné vers un objet que vous pouvez garder comme “centre” de votre champ visuel. Un arbre est généralement un bon objet (de préférence à plus de 15 mètres de distance).

Méditez les yeux fermés

Après vous être positionné de manière à être directement tourné vers l’objet, asseyez-vous pendant quelques minutes en méditation les yeux fermés. Asseyez-vous en étant conscient de vos six sens:

  • Toucher : ressentez les sensations de votre corps tout entier lorsque vous êtes assis
  • Goût : soyez conscient de l’expérience de votre langue (le goût de l’intérieur de votre bouche)Odeur : soyez conscient de l’expérience de vos narines (l’odeur que vous ressentez dans le moment présent)
  • Ouïe : soyez conscient de l’expérience de vos tympans (les sons de l’existence dans le moment présent)
  • Vision / Pensée : soyez conscient de l’expérience de votre système nerveux (les pensées et les émotions qui surgissent dans votre cerveau et votre système nerveux)

Assurez-vous que vos sens sont suffisamment éveillés pour que vous puissiez rester continuellement conscient de l’inflation et du dégonflement de votre torse lorsque vous respirez. Gardez votre conscience centrée sur la respiration, car vous restez conscient de tout ce qui l’entoure dans votre sphère de conscience.

Déplacez le centre de votre conscience

Après avoir médité de cette façon pendant quelques minutes, en restant dans la conscience des six sens, en restant conscient du corps, de la respiration, etc… déplacez le centre de votre conscience de la respiration à la lumière orange à l’intérieur des paupières. En gardant les yeux immobiles et détendus, il suffit d’observer le champ visuel avec les yeux fermés.

Ouvrez les yeux

Doucement, laissez vos paupières s’ouvrir, tout en gardant vos globes oculaires détendus et centrés. Vous devriez être en mesure d’observer ce qui se passe lorsque le bord des paupières remonte dans le champ visuel et que la lumière orange de l’expérience des yeux fermés est remplacée par les couleurs vibrantes de l’expérience des yeux ouverts. Ne vous laissez pas distraire par le changement soudain d’expérience.

Restez conscient

En gardant les yeux immobiles et centrés, en restant conscient de l’ensemble du corps et de ses six sens, permettez vous d’être conscient du champ visuel des yeux ouverts. Ne cherchez rien… laissez tout venir à vous, comme les sons viennent à vos oreilles sans que vous ayez à les atteindre. 

  • Gardez l’objet prédéterminé (arbre, peu importe) au centre de votre champ visuel, mais soyez conscient de tout, du coin gauche de votre œil gauche au coin droit de votre œil droit.
  • Asseyez-vous, détendez-vous et laissez la lumière s’infiltrer dans vos yeux.
  • Veillez à garder vos yeux aussi immobiles que votre corps.
  • Centré, détendu et immobile.
  • Ne pas fixer, ne pas regarder, juste VOIR.

Asseyez-vous les yeux ouverts

Asseyez-vous dans cette méditation les yeux ouverts, en pleine conscience des six sens, en gardant le champ visuel centré sur votre objet/arbre prédéterminé. Vous pouvez constater que vos yeux s’éloignent du centre lorsque quelque chose se passe dans le champ visuel. 

Un oiseau rouge vif vole… les yeux se déplacent automatiquement pour le suivre. Une personne passe entre vous et l’arbre. Vos yeux bougent pour voir qui c’est / ce qu’elle porte / pourquoi elle s’est arrêtée / si elle vous regarde. Il s’agit de réactions profondément ancrées aux stimuli visuels. Ce n’est pas grave. Cela arrive. C’est le but de la méditation. Remarquez simplement ce qui a distrait vos yeux, qui les a éloignés du centre… et laissez-les simplement revenir au centre, et se réabsorber dans le champ visuel, avec les six sens éveillés. Le but de ce type de méditation est de remarquer ces choses qui distraient vos yeux.

Pour moi, dans une méditation les yeux fermés, les pensées qui me distraient ont tendance à porter sur les gens (par opposition aux écureuils, par exemple). De même, dans la méditation à yeux ouverts, je trouve que mes yeux bougent plus souvent pour suivre une personne qui traverse mon champ de vision, alors que mes yeux sont rarement distraits par les écureuils.

Comme pour tout type de méditation, profitez-en. Détendez-vous !  Vivez l’existence avec le sourire, sans vous presser, avec légèreté, sans vous prendre au sérieux.